Connect with us

Actualité

{articles experts} Entreprises coopératives : un modèle en expansion

Published

on

 

De plus en plus présentes sur le marché mondial, les entreprises coopératives restent malgré cela peu connues du grand public. C’est pourquoi l’année 2012 avait été déclarée « Année internationale des coopératives » par l’Assemblée générale des Nations Unies, afin de faire connaître les bénéfices de cette économie au service de l’homme.

 

La promotion internationale du modèle coopératif

Les coopératives existent partout dans le monde et sont implantées depuis près de trois siècles, tant dans les pays développés que dans ceux en développement. Monique F. Leroux, PDG du Mouvement Desjardins, premier groupe financier coopératif au Canada, estime ainsi « qu’il y a 1 million de coopératives dans le monde qui rejoignent plus de 1 milliard de membres et qui procurent un emploi à plus de 100 millions de personnes. Les 300 plus grandes coopératives et mutuelles génèrent un chiffre d’affaires de 2000 milliards de dollars. C’est l’équivalent de la 9ème économie mondiale ».

Plusieurs rencontres ont ponctué cette Année internationale des coopératives qui a réuni des acteurs de la performance durable, mais aussi des intervenants d’entreprises diverses, pour améliorer la communication à destination du grand public. En outre, elles ont permis de mieux faire connaître les spécificités des coopératives, et également d’encourager leur création et leur développement. Elles ont enfin été un moyen de sensibiliser les instances étatiques à légiférer et réglementer en faveur de leur création et de leur croissance, compte tenu des avantages de cette forme d’entreprises en temps de crise.

 

La résilience du régime coopératif face à l’instabilité des marchés économiques

Lors de la Journée internationale des coopératives, le 7 juillet 2012, M. Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, confirmait les capacités de résistance des coopératives en affirmant que « la crise économique et financière a également donné la preuve de la résilience des institutions financières différentes telles que les banques coopératives et les coopératives d’épargne et de crédit ». De son côté, Jacques Attali, président de Planet Finance, estime que « le modèle coopératif est un modèle d’avenir parce qu’il arrive à concilier l’économie de marché et la démocratie. Et il crée ces conditions de compatibilités à l’intérieur même de l’économie de marché…. Les coopératives font partie de cette économie positive qui a pour vocation – si les choses tournent bien – de remplacer le capitalisme classique ».

Selon une enquête de l’Institut de recherche et d’éducation pour les coopératives et les mutuelles de l’Université de Sherbrooke (IRECUS), les coopératives constituent aujourd’hui l’une des grandes innovations organisationnelles et éducatives. En effet, d’après cette étude,  les coopératives contribuent à la régularisation et la stabilisation économique, politique et sociale. Par ailleurs, elles semblent mieux traverser les crises que les entreprises traditionnelles puisqu’on a constaté une augmentation des démarrages de coopératives et une hausse des chiffres d’affaires, malgré le contexte économique. Une résilience dont la source est à chercher dans la philosophie du modèle, empreinte d’une éthique ancrée dans les rouages de la performance à long terme. Aussi, la recherche d’un business plan ambitieux, d’une cotation en bourse, de la mise en place d’un management participatif ou d’un plan d’amélioration en continu des compétences font partie des préoccupations des actionnaires et des salariés. Sur le plan environnemental, la démarche qualité et la définition d’une politique de R&D et d’innovation restent au premier plan de leurs actions.

 

L’envergure des coopératives au niveau mondial et national

De nombreux exemples illustrent le succès de cette organisation novatrice. En Argentine par exemple, en 2005, les coopératives fournissent 58% de l’électricité en zone rurale. De manière plus inattendue, 42% de l’électricité des États-Unis sont fournis par des coopératives. Au Japon, 257 000 personnes sont employées par des coopératives dont 9,1 millions de familles d’agriculteurs sont membres. En Inde, les coopératives couvrent 67% des besoins des foyers ruraux. Dans le commerce de détail, le succès des coopératives Migros et Coop en Suisse les place en tête des distributeurs. En Allemagne, le groupe Edeka, emploie environ 250 000 collaborateurs et forme plus de 10 000 apprentis. Il occupe par ailleurs le premier rang du commerce de détail. En 2009 par exemple, il réalise 42 milliards d’euros de chiffre d’affaires grâce à ses 12 000 points de vente dont le groupe Spar, Neukauf, Netto Marken… Leur organisation est fondée principalement sur des détaillants indépendants qui se sont unis et qui sont fournis par des sociétés régionales responsables de maisons de commerce en gros.

En France, Optic 2000, l’un des pionniers du mouvement coopératif, a débuté ses actions dès 1962. Le groupe compte actuellement environ 1900 magasins et s’est diversifié en intégrant Audio 2000 et Lissac. En 50 ans, Optic 2000 est devenu la première enseigne nationale de distribution non alimentaire en nombre de points de vente. Comme l’explique Didier Papaz, président du Groupe, « nous voulons être une enseigne plus citoyenne, en proposant notamment une offre de montures fabriquées en France », malgré la concurrence des productions asiatiques. C’est ainsi qu’en 2011, Optic 2000 relève le défi avec le programme « Vision solidaire ». Yves Guénin, son secrétaire général, explique que « nous étions une entreprise “socialement solidaire“. Avec ce programme nous allons plus loin en nous affirmant aussi comme une entreprise “économiquement solidaire“ ». Avec la collection MODE in France, l’enseigne apporte un soutien sans faille à l’emploi français. Cette collection, 100% fabriquée en France, illustre l’alliance du savoir-faire technique de l’industrie lunetière du Jura.  Aussi, acteurs du domaine de la santé, les magasins renforcent le maillage entre les acteurs publics et privés en développant une offre de proximité.

Autre enseigne coopérative française : Intermarché / Les Mousquetaires de la distribution est une structure de distributeurs indépendants dans laquelle chaque décision est prise de manière collective par les responsables des régions et examinée par les responsables nationaux. Intermarché est reconnu comme le spécialiste des produits frais en libre service et en rayons traditionnels. Fidèle à l’esprit des coopératives, le groupement des Mousquetaires est né de la volonté de placer les valeurs humaines au dessus de la seule logique du profit. Il vise l’épanouissement  personnel de ses collaborateurs au sein d’un projet commun. Selon un des principes fédérateurs : « être mousquetaire, c’est avant tout un état d’esprit : affirmer son indépendance, en restant au service de tous ». Cela contribue au renforcement des liens entre les adhérents permanents et à une solide interdépendance qui favorise la mise en commun de filiales et de structures communes. Économiquement responsable, l’organisation repose sur des prix bas, permettant un mieux-être au plus grand nombre, et sur la proximité pour mieux connaître et mieux servir.

Continue Reading
Advertisement
3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Le statut Scop ou Scic pour une start-up : quels intérêts ? - EVOLUTIONWEB

  2. Pingback: Le statut Scop ou Scic pour une start-up : quels intérêts ? – journane

  3. Pingback: Le statut Scop ou Scic pour une start-up : quels intérêts ? – Entrepreneurs algeriens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Les startups belges à suivre en 2020 (rajoutez la votre!)

La Belgique regorge de Startups innovantes et ambitieuses. L’année 2020 s’annonce pleine d’opportunités pour elles !

Published

on

Voici 5 startups belges a suivre de très près en 2020.

twikit

La startup souhaite populariser l’impression 3D à grande échelle. La technologie de Twikit permet aux entreprises d’offrir une personnalisation totale en 3D à leurs clients.
Déjà, le grand groupe américain Walmart lui fait confiance et utilise son logiciel. L’entreprise a permis à ses clients de personnaliser entièrement des bijoux, des décorations … Twikit a d’autres gros clients comme BMW.

En effet, la production à la demande est une valeur ajoutée pour les entreprises et l’expansion de la startup s’annonce fulgurante dans les années qui arrivent.

bsit

Bsit se donne pour mission de trouver à chaque parent une baby-sitter de confiance, même à la dernière minute. Déjà 450 000 utilisateurs réguliers de l’application! La plateforme propose de nombreux services comme une évaluation client, des recommandations des proches, une assurance et un système de paiement sécurisé…

La startup belge souhaite s’élargir au secteur BtoB, les entreprises pourront proposer à leurs employés une solution de garde pour leurs enfants. Elle va également proposer en plus de la France ses services à d’autres pays européens.

wooclap

Déjà utilisé dans une centaine de pays par des milliers de professeurs, la startup a la volonté de révolutionner le secteur éducatif dans le monde.
Grâce à une plateforme intuitive, les étudiants peuvent participer et interagir en temps réel à une conférence ou à leurs cours en amphithéâtre. Par exemple, grâce à l’application, leur professeur peut créer un sondage et tout l’auditoire peut y répondre par téléphone, même les plus timides!

La startup se donne comme objectif de croître davantage à l’international et de généraliser leur présence dans les universités.

nirli

La startup liégeoise a développé un projet qui lie réalité virtuelle et immobilier ! Elle met en immersion dans des biens en cours de réalisations de possibles acheteurs et leur permet de choisir la totalité de la décoration (couleurs, agencement des meubles…)

Leurs clients : les promoteurs et les agences immobilières qui ont maintenant la possibilité de faire des visites de leurs biens avant même la construction. La jeune entreprise est en essor, elle souhaite déjà se développer à l’international : la France, le Luxembourg et même la Thaïlande!

Spencer

La startup se donne pour mission de faciliter la vie des employés au maximum en offrant un assistant personnel à chacun d’eux. Elle souhaite augmenter leur productivité et leur engagement en regroupant tous les outils qui leur sont nécessaires (RH, communication interne…) sur une même plateforme.

Spencer a su gagner la confiance de Microsoft qui est devenue son partenaire, mais aussi de grands groupes comme : Proximus, DEME, Ferranti et Delhaize qui utilisent l’application pour leurs employés.
La Startup belge est en pleine expansion, et souhaite conquérir plus de grandes entreprises à l’international.

Quelles sont pour vous les startups à suivre en 2020? Font-elles déjà partie de votre portefeuille d’investissement?

Rajoutez le nom de votre startup et une courte description en commentaire. Nous la rajouterons à l’article!

Continue Reading

Actualité

Nalo : un service d’investissement sur-mesure à destination des particuliers

Published

on

Créée en 2017 par deux spécialistes de la gestion d’actifs, Guillaume Piard et Hugo Bompard, Nalo propose un service d’investissement simple, personnalisé et moins cher à destination des particuliers.

Chaque année, les rémunérations des placements sécurisés sont en baisse. Les particuliers ont de plus en plus de difficulté à booster la performance de leurs investissements. Pour répondre à cette problématique, la startup Nalo a lancé une solution unique d’investissement basée sur l’ultra-personnalisation.

Nalo mise sur l’investissement intelligent

Selon les fondateurs de Nalo, les banques traditionnelles ne remplissent plus leur mission de conseiller financier. Les investisseurs particuliers se retrouvent souvent face à des produits standardisés et des tarifications difficiles à comprendre. La jeune entreprise innovante propose des solutions d’assurance-vie adaptées à chaque situation patrimoniale. Les capitaux des clients sont investis uniquement sur des fonds indiciels et ETF.

L’algorithme employé par Nalo détermine les meilleurs investissements pour chaque client, de façon évolutive. Pour cela, plusieurs critères sont pris en compte : les revenus, le patrimoine immobilier, les crédits en cours, l’âge du souscripteur et le nombre d’enfants à charge, son appétence pour le risque, ses objectifs et horizons de placement. Dès qu’un client met à jour sa situation, le portefeuille est réadapté. Il est également possible d’organiser son patrimoine au sein d’un même contrat grâce à l’assurance-vie Multiprojet©. Par ailleurs, les investissements font l’objet d’une sécurisation progressive ce qui signifie que l’argent investi ne baissera pas à l’approche de l’horizon. 

Une offre de gestion 2 à 3 fois moins chère et 100 % digitalisée

En plus de son approche innovante centrée sur l’ultra-personnalisation, Nalo joue la carte de la transparence en proposant des frais 2 à 3 fois moins élevés que ceux imposés par les autres acteurs y compris les banques en ligne. En utilisant le simulateur mis à disposition sur le site de la startup, il est ainsi possible de découvrir le montant des frais économisés.

Nalo permet d’investir en bourse en quelques clics. La souscription peut être faite en ligne en moins de 10 minutes. Une fois l’argent placé, les actes administratifs sont accessibles depuis un espace client sécurisé. Selon le principe de la gestion sous mandat, la startup s’occupe de tout : choix des supports d’investissement, diversification internationale, gestion du risque, rééquilibrage des portefeuilles… Les conseillers financiers de Nalo restent néanmoins joignables par chat, téléphone et agence pour répondre aux questions des investisseurs.

 

Continue Reading

Actualité

Amortisseurs auto : quelles sont les dernières innovations ?

Published

on

Installés entre les masses suspendues et non suspendues du véhicule, les amortisseurs, en plus d’absorber l’impact des chocs, participent grandement à la tenue de route et au confort de roulage.

Les amortisseurs auto se présentent sous plusieurs formes pour s’adapter à toutes les conditions. Tour d’horizon des dernières innovations.

Ne pas confondre suspension et amortisseur

Il est important de bien faire la différence entre un amortisseur auto et une suspension. En effet, l’amortisseur a pour rôle d’absorber et de modérer le déplacement de la suspension pour un plus grand confort et une meilleure tenue de route. La suspension est constituée du duo ressort et amortisseur. Elle permet aux pneus de rester en contact avec le sol. Plus d’informations peuvent être trouvées ici sur le site www.auto-doc.fr.

Ainsi, la différence principale entre les amortisseurs et les suspensions réside dans le rôle que chaque composant joue dans le maintien de la tenue de route.

Amortisseurs auto : quelles nouveautés ?

Si la plupart des amortisseurs installés sur les véhicules sont hydrauliques, certains fabricants proposent des modèles à gaz reconnaissables par la présence d’une cartouche située sur le haut du tube.

Parmi les innovations les plus récentes, les ingénieurs Audi ont déployé une technologie permettant de récupérer l’énergie cinétique absorbée puis rejetée sous forme de chaleur par les amortisseurs afin de la transformer en électricité. Grâce à un nouveau système d’amortisseurs électromécaniques rotatifs baptisé « eROT », l’électricité récupérée peut être utilisée par le circuit interne de la voiture tout en sollicitant moins le moteur. Le constructeur estime le gain d’énergie de 100 à 150 watts.

D’autres technologies sont mises au point par les équipementiers pour optimiser la sécurité des conducteurs. Citroën propose par exemple un amortisseur à butées hydrauliques progressives permettant de dissiper l’énergie en compression. Le but est d’offrir un meilleur filtrage qu’avec des amortisseurs traditionnels tout en proposant un prix plus faible que les suspensions pilotées. Toutefois, malgré ces avancées, il est essentiel de vérifier régulièrement l’état des amortisseurs auto.

Continue Reading

Newsletter

Advertisement

Contacter les startups

Finance2 jours ago

Spendways .com : un site pour découvrir les moyens de paiement du futur

Ressources5 jours ago

5 startups qui ont déposé le bilan en 2019 après avoir connu le succès (et les leçons à en tirer)

Actualité2 jours ago

Les startups belges à suivre en 2020 (rajoutez la votre!)

Lifestyle4 semaines ago

Découvrez “Les Apprêtés”, le service de location mixte de vêtements responsables

Evénementiel3 jours ago

Avec “We Peps”, organisez votre événement chez un particulier

Ressources5 jours ago

Standard En Ligne : un standard téléphonique virtuel en mode Saas pour la gestion des appels entrants

Restauration6 jours ago

JIMINI’S, mangez des insectes à l’apéro

Finance6 jours ago

Mooncard, la carte de paiement qui automatise les notes de frais et des dépenses professionnelles !

Actualité5 jours ago

Nalo : un service d’investissement sur-mesure à destination des particuliers

Actualité6 jours ago

Dépliant ou flyer : lequel choisir ?

Lifestyle6 jours ago

Les fruits et les végétaux pour améliorer le bien-être des travailleurs

Actualité2 semaines ago

Solution de paiement mobile : faites développer la vôtre

Service gratuit de prise de rendez-vous en ligne chez un médecin
Santé2 mois ago

Lemedecin.fr, un service gratuit de prise de rendez-vous en ligne chez un médecin

Lifestyle4 jours ago

Allvibes : une application d’avis de clients en vidéo pour des témoignages 100% authentiques

Actualité6 jours ago

Quels sont les avantages pour les start-up à travailler avec une secrétaire indépendante ?

Lifestyle2 semaines ago

Beely : offrez des petits pots de miel personnalisés et écoresponsables !

E-commerce1 semaine ago

ERAÜS GROUP : le lieu de rencontres des acteurs du domaine portuaire et aéroportuaire

Services / Consulting3 semaines ago

Découvrez FileVirtuelle, l’outil qui révolutionne l’expérience d’attente en point de vente

Actualité5 jours ago

Amortisseurs auto : quelles sont les dernières innovations ?

Finance3 mois ago

Redonnez des valeurs à votre argent avec Ethikey !

Advertisement

Trending Today